Journal poétique / www.jouyanna.ch

vider la nuit

dimanche 13 juillet 2014, par Anna Jouy

le jour passe le râteau et se défont les motifs de pierres
dans le jardin zen j’étale mes bijoux comme on sème de l’orge et tous ses coquelicots
le vent n’en peut plus de tenter les défaire et découdre pour eux le combat quotidien
j’arrose de savantes cascades ces dalles de cimetières
mais le buis qui bénit est sec avec le temps
dans ma jupe volent les signes de l’adieu et ce qui s’enfuit remonte les rivières
les fruits du chrysanthème à mes narines
ténèbres d’un amour japonais
ce crissement d’oiseau quand je marche
cendre des lèvres
et chemin d’un tulle de deuil.


www.maginea.com1000 × 1000

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.