Journal poétique / www.jouyanna.ch

un dit de solitude 11

lundi 21 juillet 2014, par Anna Jouy

petite sublimation de thé, vapeurs vertes grimpant les heures vagues.
je goûte l’astringence et cette bouche en absence d’effusion
ma langue s’emplit d’un drôle de vocabulaire, papilles papyrus roulées sur des parfums d’eau
je m’élide comme une question dans des conditions précaires.- je bois sans suite, d’une ivresse sèche
mes paroles prient parmi des encens des dieux volages, des échelles en mal d’anges tandis que je déglutis
je laisse parler les buées, l’humide message du temps qui suinte
et je garde aux mors cette amertume bronze

traverser sur les pointes les verglas
faufil de longues aiguillées
point mort ou virgule, poursuivre le texte givre
avec cette laque parfumée et l’enduit à vif plaqué sur les usures
écrire se passe-t-il du gel de l’eau
des axels
des lames
du soubresaut du corps à l’écarté
comme un élan fendu sur un miroir
rollers russes
entre vie et ébréchures


reprise

les dits de solitude rassemblent des textes écrits sur une courte période pour le site de J-L Millet jlmi22.hautetfort.com/
comme quoi on écrit ce qui va advenir...
kasimyre-valledusalut.blogspot.com

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.