Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 218

dimanche 27 juillet 2014, par Anna Jouy

Après tu,
ne cherche pas à rajouter une orbe à tes lèvres
Tu n’est pas tout, cet arrondi de mystère
Seul un oiseau peut en faire quelqu’un

Après tu,
Se baisser,
Ployer son appel à l’angle mort d’une rue
Mesures horizontales
Le temps, fil dans le sens du bas
J’écarte le désir
Il tombe les derniers anges d’arbre

Après tu
Débandade des haubans de gravière
Le sol après tu, mes pas
Percussion de l’espèce close
Mon cœur a sa membrane musicale
Un pardessus de peau tendue
Falaises amours et orgues
Et plus loin la mer

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.