Journal poétique / www.jouyanna.ch

reprendre

dimanche 10 août 2014, par Anna Jouy

reprendre. journal de voyage. suivre le mouvement de Bielle de fortune, si j’ose. il est temps de faire tourner les bestioles de la chance et de la découverte dans l’autre direction. retour à la case départ.
je le fais comme toujours dans le sens inverse de la marche. pour le plaisir de l’ivresse que procure le fait de ne pas adhérer complétement au transport, de ne pas y aller de front mais comme faisant la planche... nager dans le ciel.

celui de Paris s’éloigne, traversée ultime des quartiers, de quelques jardins, de zones semi-industrielles où l’on se rend compte enfin que la capitale travaille aussi et ne flâne pas comme je veux le croire en longeant les boulevards. ville laborieuse alors que je ne la vois que sous forme de loisirs et de visites.

mais déjà les longues plaines et le flux plat des grands blés. recompter maintenant ma collection d’images, les outres des sens à ras bord.

jus magnifiques, assemblages de couleurs et de fruits, tout ce qui fut en si peu de temps de nouveautés et de découvertes ... la mer du Nord, le vol au dessus des polders, l’atterrissage à schiphol, les énormes autoroutes surchargées, la ville rose de Hollande, les briques qui ne vieillissent jamais et rendent tout harmonieux et naturel, les poissons crus, la floraison des arbres partout pour décanter l’agressivité qui stagne dans les trop grandes villes.
vivre des soirées pendant lesquelles on s’occupe de vous, on se préoccupe de vous, de votre faim, de votre soif, des heures de repos dont vous devez avoir besoin. se laisser bercer par le mouvement attentif des autres.

maintenant. ce sont des paysages plats rayés par les moissons faites, des terres brunes lignées de glanes, surfaces prisonnières de leur monoculture dans le costume de bagnard d’après les faucheuses.

et comprendre que je retourne m’enfoncer dans mon anfractuosité, l’abri creux que je me suis fait dans la toile du monde et que j’essaie d’oublier là combien vivre me fait peur.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.