Journal poétique / www.jouyanna.ch

pouvoir...

mercredi 13 août 2014, par Anna Jouy

de l’innocence grise des hortensias

de l’air qui penche le temps vers ton bras

de ce baiser tanique, amère imprégnation de mots
volés à des gardiens encore gantés de génuflexions et d’encens

de l’effeuillage des pas, gamelles de candeur dans le vestibule des moulins

de l’approche

du combat, voracité de mes dents contre le manque d’air

de la secousse,

du tomber de la pluie, la goutte sans arme, poisson de transparence où s’endort le feu

de la détonnation de tes claques

de l’abri ensuite, le coin

de l’espace qui m’est attribué, ce chenit ridicule, l’ombre d’une maille sous la tente céleste.

de ma vie décidément qui porte ton écharde.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.