Journal poétique / www.jouyanna.ch

actualités

vendredi 22 août 2014, par Anna Jouy

Des sons, des charges de sons heurtés, des tambours de cris à l’essorage.
ma tête en est pleine.
Mélanges de discours et oraisons de violence. Jus tannés, vieilles teintures qui fuient partout.
Le poème ne suffit plus à clore le bruit.

Des sons frères, des paroles sœurs. Parle-t-on donc une même langue ? Ou faut-il trier encore entre des idées, laquelle la meilleure ?

Rendre grâce à Dieu ?
Mais quand donc rendra-t-on grâce aux hommes...

Qui sont-ils à s’approprier le Verbe, à le priver de ses points de fusion dans le cœur commun de cette terre ?

Des bruits, des clameurs, explosifs de la misère, tous mobilisés pour camoufler nos besoins de vivre et d’amour
Dressés à livrer des combats qu’ils ne sauraient jamais gagner

C’est la mort au fusil que s’envolent les mots de la haine


whoopsy-daisy.forumactif.org930 × 655

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.