Journal poétique / www.jouyanna.ch

nuit

vendredi 29 août 2014, par Anna Jouy

L’étau va serrer, qui en tient les anses ?
cintrer les épaules des hommes
En costard d’alarme
Et la coque de lumière qui vole en miettes
épingle tête, tête planète
là-bas tout doit disparaître
Dedans l’amande noire, des amours soudées à la souillure

Reste à tâter la nudité de l’air quand il faut t’extorquer
Frileuses pupilles sous la main
Ton corps que je crée de cambouis et volumes
Et je l’invente idem
Beau, terrible et doux
Ton visage
Dépouillé de semblance
Enfin signe à mon front de digitales innocentes
J’exhume dans ma paume les banlieues de la nuit
Tu es de la tribu
Qui mâchure des dents le masque et le repos


640 x 427 · 71 kB · jpeg·LITHOGRAPHIE PORTAIT D’INDIEN DE KEN SCHMIDT.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.