Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 239

dimanche 7 septembre 2014, par Anna Jouy

j’ai beau le savoir, le prendre sous ma peau, un oiseau à bercer.
j’ai beau le connaître ce goût qui reste en bouche après les devins
l’épuisement de parole, l’étang asséché qu’il faudra bonder longtemps avant le retour
le dimanche facteur d’orgues m’apporte des souffles nostalgiques, m’étreint à la cloche...
la pureté de l’enfance est irrécupérable et je ne viens plus.
je ferme alors mes coquilles, colimaçon des fœtus, je retourne au grain de vie, espérant de ma mort qu’elle écrive pour l’amour.
j’ai beau le savoir, quand s’en vient cette odeur de repos et d’oubli, je casse mon pas et tombe
une parole et je serai guérie..
fut-il meilleur poète ?


2288 x 1712 · 2556 kB · jpegAfficher la source : nl.wikipedia.org

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.