Journal poétique / www.jouyanna.ch

ici

vendredi 12 septembre 2014, par Anna Jouy

ils ne viendront jamais les orgasmes de la terre
je vis sur un sol sans tremblements
grave et lourd
de rocheuses défonces
écaillées à la machette dans le fil du granit

ici l’extase se sculpte
enclume des soupirs
indéfiniment glaciers et rudes dents

où mordre son désir empêche les oiseaux.


goya.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.