Journal poétique / www.jouyanna.ch

une pluie "aversée"

samedi 13 septembre 2014, par Anna Jouy

Deux gouttes et nos mains deviendraient des bateaux
Deux gouttes il en faut
Pour abreuver les équinoxes prochaines
Monter à la lune
Dedans le grenier à nuages
Le temps presse des miracles de coton

J’ai au cœur de l’obole une poignée de mots
Des billes maigres quand on passe les déserts
Le mutique ambre gris de l’ombre à polir
Et ces graines du souci
Matières inertes du dernier sédiment de parole.

L’écumoire des alcools écope ces vapeurs inoubliables
je me tais dans les pliures
âme feuille de l’herbier de ton livre.

Il me reste la pluie pour briquer la danse
Le mortier de mes pas contre des volées de colère et d’épingles
Et tirer à l’arc nu des jambes
Les stylets du silence
Deux gouttes qui écrivent et se noient


1024 x 768 · 209 kB · jpegA : lenergeek.com

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.