Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 249

mardi 23 septembre 2014, par Anna Jouy

nous ne passerions pas le tourniquet des saints, des belles gueules et des parfaits. A ce tri, au tamis fin de vos dents, nous laisserions nos plumes, volailles à la diable avec un goût de bûcher.

nous ne nous prêterions pas au calibre à la mouture exigeante des palissades de vos doigts. vous ne nous retiendriez pas, menu fretin et picaillons des marbres et de la gloire.
nous glisserions entre les mailles, les gouttes de laine des filets d’importance. nous irions insaisissables, échappés, fuyards, comme les bandits de l’ombre, et jamais la proie.

nous n’arrêterions ni vos regards, ni votre attention, électrons d’indifférence, électriques de foutaises en babioles, libres tellement.
nous n’offririons aucune limaille à vos aimants, aucun sextant à vos étoiles polaires.

peut-être même ne serions-nous décidément rien ....ou personne.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.