Journal poétique / www.jouyanna.ch

poème

lundi 13 octobre 2014, par Anna Jouy

j’écris sur les tabourets de l’aurore
sur les ardoises de fin de nuit
avec une craie blanche de n’avoir pas dormi et des jus d’éponges pour commencer le ciel
sans attendre rien
qu’un semis de pétanque dans le sablier neuf
un ébrouement de lumière au coin des repiquoirs
puis je range mon paysage, mon pinceau et mon râteau
mes traces toutes nues livrées sur le déclin des postes
le jardin est tissé parmi tous les graviers
soleil en cabane couleurs passées

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.