Journal poétique / www.jouyanna.ch

soldes

dimanche 19 octobre 2014, par Anna Jouy

un a un tu déchires
je ne suis plus qu’un livre aux abois
tu dépouilles l’orbe de vie, le cœur de l’arbre dénoué.
je t’ai vu détendre mon ressort, de l’acier de mes jours jusqu’au nœud dont je me suis dé-coulée
un tour de force contre un détour de Terre

ma vie ne me rassemble plus
je suis du morceau du résidu du copeau
de l’insupportable fragment des parcelles sans retour.

mon corps vient de détailler ses entailles, la désunion des chairs page après page.
n’avions- nous rien écrit là-dessus qui vaille

mon lexique est en reste, la demeure enclose des mots sans collier.
n’essaie pas d’en faire une famille
de me faire croire à des généalogies de racines
ce sont des sèves vivantes qui n’existent plus

et quand je viens compter à la coupe le temps qu’il me reste
j’aligne sur le boulier les coques de l’écorce


L’épave du Titanic - Le Titanic en 1912
x-titanic-1912-x.skyrock.com500 × 688

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.