Journal poétique / www.jouyanna.ch

pertes

lundi 20 octobre 2014, par Anna Jouy

tout le jour je t’ai obéi Silence
je suis bredouille dans l’assemblée des heures
les nasses d’osselets sèches et pas d’algues pendues
j’ai cueilli les jupes noires des arbres
les corolles d’épieux et l’ombre de moi-même
mes mains ont le hoquet et du tamis des prières s’échappent nos nécessaires de sable
toute la nuit est tombée et l’aveugle résidu
le sas d’amour aux jointures de nos paumes craque
cailloux ficelles ciseaux
au puits qui coule le temps passé

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.