Journal poétique / www.jouyanna.ch

grammaire

lundi 20 octobre 2014, par Anna Jouy

console-moi de l’emploi imparfait du temps. je suis une autre, ce n’est pas grave si "tu" manque.

il faudra qu’on m’épèle, de la déclinaison antérieure dans laquelle je me love. des pelures et encore au centre l’acide nerf de la brûlure où tu germes.

dans la maison je vais de mur à mur, la touche fantôme des douanes de pierre.
je passe, je traverse.

ici reste hébétée ma défroque au sourire, là-bas je bois le jus au sirop de nos bruits.
je n’essaie plus de combler le désastre, j’adopte le profil qui casse au genou. console-moi


citronnelle-eglantine.com584 × 876

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.