Journal poétique / www.jouyanna.ch

fin de partie

vendredi 24 octobre 2014, par Anna Jouy

ça fait longtemps que tu ne viens plus.

sac des babioles et du précieux, le monde est dévêtu. je garde contre moi une tache indélébile, je la couve on ne sait jamais, qu’un esprit y patiente comme un virus dans les siècles des siècles.
on a jeté dans ma pupille les spores de l’attente. et ce noir qui tranche en rond de sorcière, un fétu brisé qui salit l’ordinaire.

en fait, ça fait longtemps que tu ne viens plus

cette fuite d’où s’en vont les images, le boulier des labyrinthes de mon crâne. je secoue à pleines voiles un lâcher de vigies, là-haut, sous la nudité des restes et de l’oubli...

quelques traces, tes pas, un rire, un parfum, souvent un seul mot, agrafé codicille
l’étiquette d’un temps qui n’existe plus


Deux fois Oh les beaux jours, deux voies pour Winnie — Le grand ...
blog.lefigaro.fr1920 × 1280

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.