Journal poétique / www.jouyanna.ch

et puis l’histoire se répète. je monte aux...

samedi 25 octobre 2014, par Anna Jouy

et puis l’histoire se répète. je monte aux chemins de ronde et de là-haut ce seront des huiles bouillantes et de flammes pointues.
d’ici à ton cœur et ailleurs qui s’en branle.
le combat de remonter la pente, le combat de cravacher ses boucs et de foncer front contre le front du combat
viens te battre. viens sur le plat du texte. le ring est tiré au cordeau.

j’en reviens oh ! ce galop de forçat toujours...

mais ni la haine ni la violence ne me feront un nom, je ne puiserai pas dans ma colère pour me hisser comme un or noir en pulsion sur le ciel. je ne serrerai pas les dents pour siffler mes crachats je n’alimenterai pas le sol d’un jus sordide ; ce qui tombe à terre peut croître comme la chienlit.
je ne dresserai pas le chien de mon âme à bouffer de la chair humaine. je n’égorgerai pas mes mots pour saigner ma pub à la page. je ne découperai pas des lettres pour hanter le blasphème.
j’exécuterai du silence le testament, il y a trop de cris dans la stratosphère, pour mettre ma voix dans l’acide ruisseau des malheurs.
je suis des femmes qui mettent en vie.
j’aimerais de la violence du ventre qui enfante espérer simplement un poème bon.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.