Journal poétique / www.jouyanna.ch

hameçonnage

mardi 28 octobre 2014, par Anna Jouy

voilà donc la nuit démaquillée. coton entre les doigts avec son cambouis de rien à foutre, cette couche ultra fine d’un peu d’air laissé sur la figure. ne pas bouger, attendre, laisser venir le monstre avec des poils de songe puis dégainer le fusil. j’ai mes collections de dents à compléter. tant de chasses à l’écumoire et ce lichen verdâtre qui fait tartre sur le temps.

lavée propre sertie d’un fond de bouteille. le parfum ressemble à du venin au vaporisateur. m’en mettre jusqu’au cou. . dormir peut-être. - mon fuseau horaire dédouane toujours du "peut être", suppositoire de chloroforme . je cherche l’oubli dans un fond de rivière. partie de pêche

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.