Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 279

jeudi 30 octobre 2014, par Anna Jouy

Je viens de finir mon repas de nuit, les brûlots des rêves, le charbon. laborieuse extase aveugle.
Ça craque encore sous mes dents et me salit et me gâche de trous, parole mitée qu’il faut étriller au peigne d’os et de phalanges
Oh ! ce vieux cheval de trait qu’est le cortège qui me sert d’étoffe !
C’est de l’obscur qui s’effrite, tant mieux, laissant partout ses mosaïques
On me flanque au manège, au kaléidoscope fruité des lumières
la vie caméléon broutée sur votre dos
Parlez-moi et sortez-moi des musettes sordides, enchantez.
Je n’ai besoin que de ce cliquetis de molette pour me dissiper dans les éclats de big bang.
Éclatée dedans dehors, et l’éternel friable partout.
D’une main faites le tas de miettes. avalez, s’il vous plait avalez


bigbang1.jpg
theglobserver.com1920 × 1080

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.