Journal poétique / www.jouyanna.ch

au bain

dimanche 9 novembre 2014, par Anna Jouy

J’aime cette eau qui me colle au propre comme au figuré, ces algues ou ces méduses quand fondent les sels acrobates. Et sur la peau qui me reste, le parfum que va avoir la nuit.
Je sens le malade décapé d’escarres. Je sens l’écoulement par les siphons sans retour. Je sens que se sont faites mes parts. Je tranche à la couture, d’un côté l’eau de l’autre le tas, la taupinière ordinaire.
Et toute la nuit trempée, gardienne du jardin des saponaires, mettre à mon bras, la cendre, l’huile sur le feu et quelques gouttes de cette pluie qui me colle au propre comme au figuré


commons.wikimedia.org2168 × 1758
File:Boucher Diane sortant du bain Louvre

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.