Journal poétique / www.jouyanna.ch

flowers for....

mercredi 19 novembre 2014, par Anna Jouy

ce soir errant dans le salon, les odeurs poudrées d’un bouquet. question à l’immense. un chant se peut-il une fleur ?
elles ont dans leur corolles l’encens puissant du silence. au fond, c’est la danse qui me reste, ce peu de parfum que j’exhale. l’âme tout au profond du thorax aspire à sortir et à cet instant où je mettrai peut-être la clef au cadenas et descellerai les grilles.
l’enfant qui dort dans ma cage change chaque jour de tête. parfois vieille, décharnée-furie, et le lendemain frêle tige blessée. je sais, va falloir coller, faire en sorte qu’elle et moi soyons plus parfaitement ajustées. je vais gonfler cette âme, poupée rabougrie, qu’elle rejoigne et guérisse ma chair. ce n’est plus à la peau de configurer le souffle, mais le contraire. partir du creux intérieur et envahir mes paysages propres.
j’entends parfois des roses ou des tulipes, l’élucubration capiteuse des pétales. ce sont ces jours de cloches, de carillons et de cortèges, la marche pieuse des essences.
la terre célèbre à tire les fleurs la saveur de sucre parmi nos pestilences.
heureusement ! car qu’adviendrait-il si les psaumes n’étaient prononcés que par les hommes...quel univers de miasmes !
>

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.