Journal poétique / www.jouyanna.ch

poème avant la nuit

dimanche 23 novembre 2014, par Anna Jouy

j’aurais voulu parmi les signaux, tenter mon hasard et ma liberté, ne plus me chercher parmi les êtres ou devenir ta chose.

j’épuise mes hanches à serrer ton mystère contre les murs de suie

ma mémoire est légère comme de la semence d’ombres, une cosse à germer des rivières

je goûte le vent à la petite cuillère, lentilles de soleil pétillant sur le bord de ta bouche. fluides de ta langue

la grille ferme ta maison à mes achats de fin de jour et je manque de tout
...
je me prépare à manquer de vous.
octobre novembre, mois où tout chute et se traîne vers la disparition. manque d’inspiration, souffle très court, le mien ces temps. le moteur serre et se grippe. trop d’interpellations extérieures, de dispersions, de disséminations, de distractions... trop de peurs, de questions qui s’enchevêtrent et s’épouvantent.
lois centrifuges ; le cœur carrousel lance ma vie aux quatre coins de l’univers, me parcellise.
je me désincorpore de poésie. parfois paumes ouvertes vers des autels musiciens pour caresser un univers perdu

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.