Journal poétique / www.jouyanna.ch

rêve et désir : l’héritage

mercredi 3 décembre 2014, par Anna Jouy

Alors, prendre mon élan et enjamber la faille de l’ombre. Les mots creusent la moraine du froid. La mort s’allonge et cette fosse sous mes nuits glisse sur le parquet de la chambre. Prendre le fil d’une épée, trancher les fissures, je tombe moi aussi, stèle lourde.

Je prends dans le jardin de paupières, les mosaïques du sommeil. Ne serait-ce qu’un semis de couleurs pour composer ma vue. Je ne suis pas à l’abri de ma peur d’exister.

Ma mère m’a dit que sa mort m’allait si bien. Pourtant, il faudrait bêcher les catafalques où j’épuise l’amour des miens. Ils ont fini de me vendre à la solitude. Ne reste qu’un solde de pollens et de flocons. Une semence si frêle qu’on peut imaginer que ne s’élèveront que des rêves monochromes n’agitant qu’une seule corde et l’écho d’un unique adieu.

Je veux tant recoudre l’écorce de l’arbre et du gaspillage de l’amour, rassembler les dernières particules…


civilisations disparues | Michelduchaine
michelduchaine.com640 × 480Recherche par image

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.