Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 307

jeudi 4 décembre 2014, par Anna Jouy

Nouveau carnet. Le papier qui glisse et se laisse habiter, et puis sentir le parfait accord de la plume : heureux achat.
Si j’étais en voyage, ce petit territoire de papier emporté avec moi serait sans doute le repère indispensable pour être certaine de ne pas m’oublier quelque part. emporter de quoi écrire, avoir au moins de quoi tenir sa propre conversation puisque je ne parle rien assez couramment. De toute évidence mes compétences de voyageuse se résumeraient à mon regard sur le paysage et l’observation méticuleuse des gens et ambiances pour me sustenter de leur mystère. Je les imaginerais, mêlant contexte et couleurs, le rauque ou le mou décor de leur parole. Je déciderais alors de l’intérêt qu’il y puisse y avoir à partir ou à demeurer encore un peu dans le ci-inconnu.
Chaque feuillet du carnet reflèterait la géo humaine et physique d’un endroit, lieu dans lequel je n’existerais pas, le projet du voyageur assis. Parfois il me suffirait de porter mon regard sur un insecte, un moucheron, un cafard pour tout savoir de la richesse ou de la disette d’un coin du monde. Comme certains se promènent, leurs vêtements racontant tant d’eux, le caractère, le parcours, le futur...
Voyager tel que j’en suis capable... sur les rails du carnet.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.