Journal poétique / www.jouyanna.ch

obsessions

jeudi 4 décembre 2014, par Anna Jouy

Tenir le mot par le bout, tout au début de l’obsession, le suivre, le filer, le tordre et puis revenir à son nœud de départ. Penser à l’eau qui bute sur ce caillou et qui fuit et n’est jamais loin, qui sursaute dans le sillon de sa rivière. Penser au hoquet interminable de ce rapide. Parfois croire que quelque chose à fourcher. Y penser, le croire et puis ne plus en être sûre, c’était si frêle.
Savoir que ça va durer des jours,dès le début, parce que c’est tout un décor, toute une mise en scène, toute une imprégnation quotidienne. ..que ça me reprendra et que ce sera la seule idée, la seule ligne, le mur qui longera mon chemin. Tout ça pour imbiber la monochrome obsessionnelle pensée.

Soudain, je ne peux plus songer que partir et que naitre, que naitre et partir. Et j’en use ma demeure.
Penser en ruminant. toujours régurgiter en boucles, les mêmes fourrages, les mêmes faims et se sentir dénutrie quand même, malgré ce gonflement artificiel du désir et de la pensée.


www.zcorrecteurs.fr600 × 747Recherche par image
Dante et Virgile en enfer — William-Adolphe Bouguereau

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.