Journal poétique / www.jouyanna.ch

…. Une chose. Que ce clavier, cartouchière de...

samedi 6 décembre 2014, par Anna Jouy

Une chose. Que ce clavier, cartouchière de noires, de blanches, balles de nuit et balles de nuit encore. Je mets contre mon ventre. J’estime à peine la distance qu’il y a de la musique à moi, stand de salves en continu, cibles mouvantes. Je la soupçonne d’extirper de mon centre névralgique un fil et des maux, de me découdre lentement. Pour se faire sa munition de funambule.

Une chose. Que ces couleurs, tu peins les variations d’un nuancier de noir jusqu’à cette pâleur échouée entre. Je te regarde faire. Tu as l’air de connaître l’autre face d’une vie et devant le rébus de tes offrandes, je peine à l’amour, sans marche, sans pas, sans sésame. J’enraie. Où apprend-on à causer cette langue ?

Une chose. Que cette rade où me laissent les mots. On les dirait si impuissants, si froidement prévisibles. Derrière eux se cache pas grand-chose. Parfois j’aimerais soulever le coin du livre. Mais de l’autre côté c’est encore et encore la même histoire. Un miroir, un pas, l’infranchissable.


notre chambre close, nous croyons changer de ciel, de mer et ...
noelpecout.blog.lemonde.fr800 × 1025

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.