Journal poétique / www.jouyanna.ch

promenade immaculée

lundi 8 décembre 2014, par Anna Jouy

choix de couleurs. le gris est un fond de ciel et le vert un fond de pas. marcher entre les deux, sur un banc suédois, les bras large ouverts, provoquant le vol et narguant ma lourdeur. je les écarte mentalement, il s’agit plus de repousser les murs et de me frayer un tunnel dans le vivant. il y a besoin. forer l’horizontal. déplacer ma colonne de grands airs, ma tornade interne et aller bousiller plus loin l’espace.malgré cet échec programmé, tout de même cela fait un bien fou d’extraire l’impossible apaisement en dé-foulant ses trajectoires
il ne fait ni beau ni sale temps, un jour chiné de variantes mais la laine sur moi pour éviter la glaciation. les maisons dorment. c’est une matinée grasse catholique où il convient de poursuivre sa fatigue dans les triques du rêve. les maisons sans doute baisent à l’aube et puis dorment longuement en cuillères. moi je marche et c’est une forme d’amour charnel, peau à peau avec le courant. lui n’oublie aucun pore du jouir.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.