Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 311

jeudi 18 décembre 2014, par Anna Jouy

renouveler le tas de mots

retourner à mon puits. dans le jeu de loto , réclamer le coup de sac. que quelqu’un redonne au hasard des lettres nouvelles, une créance folle.

porter le deuil de soi-même, se marcher dessus. les images sont mauvaises. elles ne produisent rien car je ne vis rien

dans le film nu de l’amour partageons au matin ces petits-beurre au mildiou - je suis heureuse bien sûr, menteuse-

au massicot triste des liasses de nuit, l’exfoliation des heures.

chenal percé, l’obscurité cicatrise toujours et se recousent les paupières qui te cherchent
l’amour lessive le cœur même de l’image, un cristallin d’étain sur le montoir de l’aube.

retombe la nonchalance des gens indifférents, comme une douille de douleur à terre après le feu.


in.momath.org500 × 381

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.