Journal poétique / www.jouyanna.ch

froid

lundi 29 décembre 2014, par Anna Jouy

la nuit aiguise la neige au couteau suisse
collection d’étincelles sur les dents du mort
il fait froid jusqu’à l’os de mélancolie
mes lèvres bleuies de lune jettent leur sort
je parle dans ton ventre et s’évadent des buées
que tu mets à givrer au canal suspendu
j’aimerais que monte le pont de glace et de dentelles
l’île que l’on lance au harpon
si tout gèle et que l’amer aussi
alors traverse, mon traversier
amorce vers moi ton fil
je soulève l’immense glacière,
dure lame du kit de survie
rien ne se brise sous le sang de ton pas.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.