Journal poétique / www.jouyanna.ch

à vous

mercredi 31 décembre 2014, par Anna Jouy

L’année marche en boitant
J’entends que s’effondrent les pas gauches
plus lourds, ils tirent la jambe
oh ! ramener à soi la racine du temps que c’est d’avancer
tout ce qu’on a encore derrière
l’entrave de pesanteur.
Elle marche en boitant bas et profond
des brisures aux rotules
la lune s’agenouille tous les soirs
Mes mains sont pleines d’aveuglement et de tâtons
Il me faut manger son ombre
Du pain d’amis
Et dresser au cadran la nouvelle lumière

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.