Journal poétique / www.jouyanna.ch

voisins voisines

vendredi 2 janvier 2015, par Anna Jouy

Non. Il n’y a pas qu’un poète dans notre nuit, mais des autoroutes et des retours de vacances de poètes, des belliqueux, des tractions, des pédalos et du petit pas avec bande phosphorescente. Pas qu’un poète, qu’un fagot, mais du briquet, de la torche, de la rondelle Marlboro qui inspire tout le noir en fumée. Pas qu’une Bengale qui chie ses auréoles.
Dans la nuit c’est de la percée qui flambe, des kopecks sous brillance, de l’éclat Pepsodent, quelque chose d’humain, de nombreux donc, des parcelles, du verre. Je lève la tête, la nuit est pleine de voisins.


La grappe d’étoiles Messier 47, joyau cosmique de l’Eso
www.futura-sciences.com1280 × 1235

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.