Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 330

lundi 12 janvier 2015, par Anna Jouy

Il n’y a pas de reprise mais un saut d’un état plein à un état vide, d’une page à une autre. Ce que j’ai quitté me donne une sensation bleue de mort « finissement » comme ensevelissement. il a fallu m’y faire, les jours d’après quand on commence à réaliser que le finissement est « achevé », lui aussi et qu’il y a devant soi le commencement.
Donc pas de reprise, mis une révolution à degrés variables. Le corps encore lui réfute plus longuement que la tête. Il retient les dernières parts, il ne lâche pas ses mâchoires. Le ventre est un siège lourd de mémoire . La tête par contre anticipe. J’aime les projets, les défis l’aventure bien que le goulet de ce début neuf semble interminable. Déjà je sens que de solitude, il va falloir vivre l’isolement. Je ne le cherche pas non. C’est le chemin seul qui éloigne et remet le randonneur au centre du paysage. Je ne sais pas garder, tout décidément m’épèle.


digital-photography-school.com600 × 406

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.