Journal poétique / www.jouyanna.ch

surréaliste !

lundi 12 janvier 2015, par Anna Jouy

plonger la main dans le sac. laisser le hasard choisir. il tirera toujours le premier et proposera ses incidents, des frictions entre baume et brûlure. ce que je pense ne suffit plus. à un moment peut-être on ne veut plus penser. fatigue ou constat d’impuissance et je me sens comme quelqu’un qui de cesse plus de flotter.
alors en effet ne reste que l’étonnement des choses qui ne devraient pas être mais qui sont mises ensemble, sorte de coït de l’absurde et de la raison avec un bouquet final qui tire les ficelles de l’émoi.
plonger ou rouler au défilé du dictionnaire. faire des amalgames, brasser, touiller l’inconscient. je m’attends au détour, je sais que ça deviendra presque une phrase, presque une idée.

gouache-enregistrable, défolier réduire odorat épéiste maladie

ainsi le mal a dit :
réduire son odorat à hauteur de gouache (est-ce que gouacher vient de gâcher), mettre son nez dans les couleurs. défolier son carnet d’esquisses, épéiste de coupe papier-
Poème enregistrable ?

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.