Journal poétique / www.jouyanna.ch

ordinaire inquietude

mercredi 14 janvier 2015, par Anna Jouy

juste de l’écume ou une couleur Waterman.
à la passoire, aller chercher la mousse.
la ramener dans l’éprouvette, comme on chercherait au cœur de cette crasse, l’âme brillante de l’eau.

parfois que des bulles d’air et qui s’échappent aussitôt qu’on les regarde.
architextures en coupoles friables.quelques mots éclatés.
je suis penchée sur un tonneau tranquille. surface lisse sur laquelle rien, même une mouche éphémère.
mon reflet ne vaut le ciel, juste derrière, un pays bleu sans traces.
c’est le deuil de l’immobile.

les dépouilles ordinaires ont été rongées jusqu’au bois. plus de moelle plus de sèves et cette âcreté des feuilles.
instant paralytique.rien ne remonte de la source.
je m’inquiète.
de mes non-rendez-vous, de mes non-mots, des non-réponses.
perdue d’être dans les déviations d’un chemin sans but.

ô loin, ça fait des siècles que je n’ai plus parlé d’amour...

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.