Journal poétique / www.jouyanna.ch

la nuit traîne savates. pas encore en nuisette...

samedi 31 janvier 2015, par Anna Jouy

la nuit traîne savates. pas encore en nuisette pour s’enrouler en boule sous le duvet bleu du dimanche. elle joue les espèces tardives, les couche -à -l’aube. je tiens la veilleuse.

encombrements divers sur la ligne. espèces de tas de neige et illusions de poudreuse. foncer là-dedans et me prendre une dérouillée. trop c’est trop, je prends le verglas. patins jusqu’à vous.

mon crâne est habité, fourmis pétillantes qui galopent sous le cuir chevelu. j’aime cette impression d’être sous papier à bulles qu’on fait claquer entre deux doigts. œuvre d’art déballée, concept ivre.

les yeux à la colle... toutes les conneries ensemble ! y en a jamais un pour veiller sur l’autre. dormir...

tranquille tranquille..., quand les mots se mettent à brouter sur la langue c’est que l’idée est une herbe rare, tranquille tranqu...

la traversée complète du noir nous rend souvent gris. la suie de crayon. je peine à la tache.

une phrase plus rien une phrase plus rien une phrase..suite boiteuse texte à trous.

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.