Journal poétique / www.jouyanna.ch

murs

mercredi 4 février 2015, par Anna Jouy

murs, pluriel des cons.passez la porte, sortez avec vos grands airs ! moellons sans fenêtres, un oubli impardonnable quand du doigt j’ai tracé le patron de la lumière, quelques tulles de côté, le tout venant du léger et ces volants qu’on appelle nuages.
passez votre chemin,allez monter plus loin vos écluses où ne vivent que des barques de sépulcre et des joncs brisés- bourrez de cicatrices, si bon vous semble, l’éternel fragile. c’est le mariage grumeleux du mortier et de la bulle,
murs, l’exclusion que vous dressez n’est qu’une illusion
j’ai fait un dépôt de visage sur l’image libre, décalcomanie d’ectoplasme.
vos limites ne tiennent plus mes sens. mes cheveux viennent de pondre les lentes d’un avenir sans limites. il vous échappera, pucier du sang.
murs, la mort vous casse menu, comme fuiront par les trous les dernières poussières de mes mots

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.