Journal poétique / www.jouyanna.ch

Feu

mercredi 4 février 2015, par Anna Jouy

Pénètre dans le corridor, le boyau noir, interminables odeurs d’âcreté et de silence. Ses deux portes, l’une béante, chutant vertigineusement vers la cave et puis celle de la cuisine, presque à côté, pièce dont la seule issue est une étroite fenêtre là-bas, toute aussi sombre, antre crapuleux, les enfers de la maison.

Je n’ai jamais pu lever le couvercle d’air épais et lourd de cette cuisine. Une table dont on n’utilise ...

lire la suite sur http://lescosaquesdesfrontieres.com...

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.