Journal poétique / www.jouyanna.ch

désarmé

mercredi 4 février 2015, par Anna Jouy


Désarmé, le poète
Qui perd dans son écuelle les dents d’or du soleil,
Petite flottille d’icebergs des ivoires de son chant
Une escampette de gravières
La boucherie des fous
Le poète, qu’on hisse au rang des étagères, breloque de verbes, coutelas du dimanche, son bermuda à fleurs et les tongs de combat
Désarmé, le poète qui recompte au moignon les prions de la neige
Chasse tirée de boules et des escrimes
fusible aux poings sur le ring de l’eau
le poète, sa réserve de cartouches, son numéro de chien, des Petit-Lu pour médaille
son cerceau où sautent bien dressés, le zodiaque, les planètes et la révolution
une saison pour l’enfer, les autres pour les limbes et personne sur terre
désarmé, le poète
sa porcelaine où butinent des veines
sur des fêlures cuites
c’est le repas déchu des peignes sans émail.
il ne dit plus qu’en suçant les ampoules sécables de sa voix
excipient des plus belles farines


File:Der arme Poet (Ausschnitt 1).jpg - Wikimedia Commons
commons.wikimedia.org1804 × 1516

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.