Journal poétique / www.jouyanna.ch

du beau...

mardi 10 février 2015, par Anna Jouy

L’hiver à son seyant suicide. Ventrée de sels et de gemmes pour les chéneaux de la maison, trophée de bouches et de gargouilles sous un soleil cannibale. Une gorgée de pluie de tuiles et moi dessous qui bois. C’est le réfectoire, prémolaires scintillantes de quelques tas en bordure de charpente. Insolence du moineau mouftant la peste blanche. Un printemps chevelu de stalactites, compacts tirs groupés des rayons de la lumière. J’extirpe de moi, forceps et empreintes des lieux de la mémoire l’idée des beaux jours ; chaque fois, la surprise et le retour d’une neuve saison.

Déjà ? La plainte pour qu’on me rassure : oui, déjà et pour toujours.

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.