Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 363

jeudi 19 février 2015, par Anna Jouy

Prendre ce moment, pince monseigneur, un timbre aux dentelles parfaites. Vérifier qu’il ne colle plus à rien et qu’il a bien séché sur un mouchoir. C’est un moment avec paysage, des arbres, une montagne, un soleil qui sait. Ou alors un visage de profil ou encore un animal au bord de l’inexistence…
Prendre ce moment, le contempler. Vérifier sa valeur nominale en centimes de fortune ou de malchance. Estimer sa plus-value, sa prise de poids, le gras de son cœur. Est-il rare, est-il précieux alors ? Est-il unique cet événement ailleurs que dans votre vie ? Ou seulement pour vous ? Il y a des choses que l’on ne vit qu’une fois mais qui prolifèrent autre part. Cela rend son impact moins efficace à vous être cher…
L’évènement que vous avez dépouillé de poussières et d’invérifiables, qui n’aura plus que cette belle qualité qui est de remplir votre mémoire, net, précis, parfait avez-vous dit.
Le saisir de votre plume, le glisser ensuite entre les pages de votre journal, l’herbier des jours, l’isoler salutaire. Déjà, il n’existe plus, timbre envoyé à la poste du temps passé.

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.