Journal poétique / www.jouyanna.ch

femme

samedi 21 février 2015, par Anna Jouy

Je suis le lait, la faim, tes pleurs, l’oubli
Je suis ton rêve, ta nuit, ta peur, l’oubli
Je suis ta voix, tes pas, tes heures, l’oubli
Et toi mon ventre, mes bras, mon cœur,
Je suis ta mère, ta fille, ta sœur, l’oubli

Des mailles vives de ma chair, tu es sorti
Mais tu hurles, tu me maudis
Faut-il que tu craignes ta mort pour me battre ainsi !
Car le sais-tu,
C’est de toi qu’il s’agit

On dit la Terre est ronde c’est du ventre des femmes
Je dis la Terre est bleue mais de leurs ecchymoses.
Elles enfantent l’hématome de te donner une âme
Cet œillet de douleur et ce don qui te sauve
Elles te prêtent chair et sang, le pouls, le rire, la peine,
Chaîne d’amour trempé d’où viennent tes forces prochaines
Te prêtent leur vie, qu’y puise et l’épuise la tienne
Et à tant d’entre toutes, ce mal de toi qui l’oublies.


vivreaupresent.over-blog.com1200 × 875

< >

Messages

  • "Faut-il que tu craignes ta mort pour me battre ainsi !"
    Oui je le crois. Chaque concession du moindre abandon de pouvoir est une mort...
    à en croire l’Europe si unit face à la Grèce... après l’avoir vidée de tout son sang.On ne peut que gagner une liberté, elle ne nous est jamais offerte ni concédée ... Et il va en falloir de l’énergie et du discernement pour ne pas confondre "islamphobie avec prolophobie" (Benoît Bréville - monde diplo.fevrier 2015) enfin, je le crois...

  • on peut aussi avoir la chance (assez répandue) de rencontrer être fort (plus ou moins :))) et doux

  • L’idee est plus de parler de l’état politique des femmes dans ce monde ; je ne doute pas de l’existence d’un homme bon mais d’un monde pour les femmes un peu je l’avoue

  • Quand les hommes sont doux ils ne plaisent plus trop aux femmes...il va nous en falloir du temps pour ne plus mélanger domination et virilité ... et pour le moins un changement politique radical - ça laisse du temps...!! Qu’est-ce qu’on est confus tout de même ! Merci aux "lignes dédiées " de mettre un peu de lumière dans ce brouillard et de nous apprendre à douter.

    • virilité et absence de douceur, voilà des rapprochements à oublier... ces confusions de formes et de raisons pénalisent autant les hommes que les femmes. il n’y a aucun temps à accorder au changement. ces modes de vivre sont tout simplement intolérables. ces évolutions espérées ne deviendront des acquis sociaux que si on cesse de les accepter maintenant et fermement. on a dit non à l’esclavagisme, non à l’apartheid alors il est temps de dire stop pour les femmes du monde entier.

      PS : je n’écris pas pour donner des leçons ou des conseils, mais simplement ce que je ressens ;-)

  • Les luttes ne peuvent attendre, je partage votre point de vue. Même si c’est un combat qu’il faut recommencer tous les jours... comme tant d’autres. DSK sort totalement blanchi de ses viols et au même moment Christine Lagarde(une femme), à la mort du roi Abdullah, se recueille et évoque son féminisme discret... Il y a du pain sur la planche !
    Écoutez Sophia Aram sur france-inter "Hommage au féminisme très très discret du roi Abdallah" ...

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.