Journal poétique / www.jouyanna.ch

cible

dimanche 1er mars 2015, par Anna Jouy

Essorer et serrer, drainer l’espace de t’entendre. Revenant, passant et disparaissant, tu files. Et je ? Gare perforée de trains, la cible fléchée des TGV du voyage. Espérer seulement que le taraudage emportera des bribes, des pelures ou le grain de folie qu’il y a dedans mon corps. Désherbage de l’immobile.
Alors se coller à ta voix, adhérer au rail missile, au cristal qui crisse sous ton doigt. Et je ? Monter, me donner. Et dans le grand écart de chacune des molécules de peau, se frotter au son qui part.
Suivre le lierre du poème, s’en ensorceler,il faut bien croire au ciel. Osmose et dividendes,demain qu’un tamis ramé, quadrillé de ses éclats.
Mon être se distord et à force qui sait ferais-je bientôt partie de ton paysage


jeunpress.com940 × 705

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.