Journal poétique / www.jouyanna.ch

Pêche à la ligne. Le subreptice contenu des...

mercredi 4 mars 2015, par Anna Jouy

Pêche à la ligne. Le subreptice contenu des lignes, les autres de la vie, celles de nos textes. Espérer, dedans, dans les dévers du sens pour y trouver ou voir apparaitre quelque chose d’un peu insaisissable. De la même façon que les rues s’imprègnent d’anciens pas, de rencontres, des jours du passé qui ont choisi autrefois le même chemin. Et vous les traversant, endossant le rôle du passant, et la voie se chargeant de l’emploi du passeur…
Dans le texte pareil. Vous y êtes à l’affût de ces bribes tracées ou de ces étincelles parfois qui évoqueraient ou convoqueraient. Et quand rien, quand la rue déserte, se sentir perdu en soi-même, invité à des sensations d’exil, d’étranger. Ce besoin du relais des références !
Je ne sais comment et où se déclenchent les mémoires porteuses des gamètes de l’écriture. Ce qui fait écume, ou cristal, ou mycélium. Ces rassemblements invisibles de substances qui coagulent en nouveaux mots. Fusion, concrétion, bourgeon… Sorte de génération spontanée du texte qui fait ramure à une phrase, une vague idée qui elle, se promenait doucement dans un texte.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.