Journal poétique / www.jouyanna.ch

Faire le fagot des lignes de la main, il y a...

dimanche 22 mars 2015, par Anna Jouy

Faire le fagot des lignes de la main, il y a un ancien buisson d’épines qui doit s’enflammer. Prendre la voie de l’âtre.
Rassembler à la paume l’histoire, les cicatrices. Tout étreindre d’un licou et jeter au feu, poignée risible de mes souffrances. Les lignes de la vie, et celles qui ont été écrites, comme des parallèles fusant, des projectiles de poèmes.
Ce sont les missiles tristes du passé, le chemin creux où m’attendent encore quelques embuscades, où je vais encore ployer puis défaillir. Mais ma main maintenant je la veux lisse, une chair blanche, propre, dépouillée,démarquée. Elle doit se tendre


revue3emillenaire.com

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.