Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 380

mardi 24 mars 2015, par Anna Jouy

Ne plus chercher à s’entendre avec soi-même, ne plus vouloir à tout prix faire ami-ami avec son ombre. Tenter de distancer, au petit trot ce qui nous colle au réel, du moins tendre le ressort à son maximum. Essayer d’élargir la faille jusqu’au fossé, reconfigurer sa propre monstruosité.
Repeindre, plâtrer le trou avec des sédiments de poème. Remplir d’éléments étrangers, de prothèses verbeuses l’espace de l’illusion. On croit pouvoir marcher dessus, on croit que le pont va tenir…Mais ces feuillets chaque jour camouflent le fond de l’être
Ne plus se soumettre donc au désir, cette envie de lever quelque chose, quelqu’un, lever au collet, saisir, piéger dans les crocs. Le désir est un chasseur. Ne plus sentir cette patte prise dans son propre lasso.
Suspendue la tête en bas en train de noyer ses yeux de brouilles et de vessies.

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.