Journal poétique / www.jouyanna.ch

Alors oui prendre ce mot, le tirer à moi, le...

mercredi 25 mars 2015, par Anna Jouy

Alors oui prendre ce mot, le tirer à moi, le mettre en avant, en exergue, lui demander de me prêter une histoire, mais cela afin que la mienne, sans s, disparaisse. Lui demander de s’étendre, et de tisser épaisse la fumée où me cacher, où me dérober, histoire d’être une heureuse avec réussite …
Prendre en moi dans mes réserves, dans le cellier des sentiments, quelque chose à éventer, pour élargir l’accordéon, ses soufflets, la musique et plus loin la danse. Prendre, puiser dit-on parfois. J’ignore où cela se tient, comment cela s’ouvre, de quel sésame il a fallu user. Est-ce d’un rêve, une suite éprouvée ou aléatoire de phrases qui sortent du sac ou du chapeau mystérieux ? Comment le savoir ?
Non, je ne sais pas ce qui apparait, ce qui interpelle mais j’intercède. Et chaque nouveau poème, chaque récit, chaque livraison, je rédige les leurres derrière lesquels je trompe l’existence, lui donnant cette illusion que je suis vive, alerte et heureuse, alors que je fais mes insistantes déclarations de « non vie ». Je suis, contrefaisant mon identité et j’essaie de passer entre les gouttes de la mort…


patybio.over-blog.com497 × 598

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.