Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 382

jeudi 26 mars 2015, par Anna Jouy

À y regarder de plus près, à s’en approcher. A changer et revisser le focus du regard. À écarter l’horizon et ces bords lointains pour ouvrir ceux immenses de la proximité. À s’enfoncer ainsi dans ce lieu, cette chambre, ce rien de matière qui est sous ma main. A y prospecter, grailler, tamiser l’exploit d’un éclat de lumière. A le prendre, pinces monseigneur pour des cérémonies de baptême, avec cette précaution qu’on aurait pour un papillon perdu sous l’effroi d’une épingle. A interroger sans fin, le minuscule, comme l’enfant secret du grandiose. A la recherche d’une révélation. Mettre dans la balance ces cosmos de salon et ceux des gratte-ciel.
Sentir que nous n’aurons jamais assez d’espace pour mourir, que c’est là-haut qu’on voudrait tant dormir, éparpillé désastre. Mais nous voyageons dans l’autre sens. Vers le granule secret de nos cellules, rejoindre l’infranchissable point final au cœur de nos terres.

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.