Journal poétique / www.jouyanna.ch

plath

mercredi 1er avril 2015, par Anna Jouy

Descendre. C’est un verbe d’action et puis un coup d’état aussi : des cendres. L’escalier, marche après marche. Compter ces dernières ; je ne remonterai plus. Prendre mon temps. C’est le dernier moment, l’ultime entrée dans la matière. Et cet antre est ma substance, la cave. Je dis, je monologue, je soliloque « cave, cave, oh ! cave, caveau, caveau … » J’épèle ma descente. Je l’articule, de la rotule à la cheville ; j’ouvrage soigneuse ma chute. Les enfers ont interpellé Orphée.
Je surveille cette heure, attentive à ce que le soupirail me laisse....

la suite sur http://lescosaquesdesfrontieres.com

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.