Journal poétique / www.jouyanna.ch

istanbul

vendredi 3 avril 2015, par Anna Jouy

il me faudra quelques heures pour être ailleurs, prolongement du corps qui pense. déplacement envol.
laisser l’apesanteur simuler l’oiseau, narguer la gravité, narguer aussi tous mes impossibles buts de marche et de course. fouler l’autre atmosphère.
décanter les nuages en dessous de mon pas gros tas ou bouloches de la pluie. prendre tout de haut, fermer les yeux ignorer les positions terre et ciel, les roses du vent. ignorer le fuel, le moteur et le boulon qui volent eux aussi avec moi
imaginer encore et me projeter entièrement dans cette étape où de piétonne je deviendrai volatile.
détacher les pièces humaines autour, ces dizaines de moineaux, cette piétaille de poulettes, ces ibis, ces cormorans, faire l’autruche dans le pigeonnier.
écouter des chants élever mon âme par d’autres mesures et puis me déposer dans le bazar d’Istanbul

prendre bientôt l’avion pour la 3ème fois de ma vie, exploit banal, suis des chenilles à crémaillère


Pierre Loti Hotel -
bh.cleartrip.com314 × 350

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.