Journal poétique / www.jouyanna.ch

poème

samedi 4 avril 2015, par Anna Jouy

tu ne reviendras plus

la syncope a levé des partitions de réglisse ou de soutane
noir dissolvant les profondeurs où tendre la main
je parle d’amour comme on allume des théorèmes avec un gilet pare-fumée et des propositions de feu
en vente libre ou en parti à prendre mes segments de peau font pellicules d’étincelles

tu ne reviendras plus

mais je chante pour faire des oiseaux dans les ténèbres

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.